Le journal politique numérique numéro un depuis

By Eglises d’Asie

Dans l’Etat côtier de Goa, au sud-ouest de l’Inde, le parti des nationalistes hindous du Premier ministre Narendra Modi a réussi l’exploit d’arracher une victoire électorale sans avoir remporté le vote populaire. Au jeu des coalitions et des alliances, la majorité a ainsi basculé du côté du parti au pouvoir à New Delhi, le BJP (Bharatiya Janata Party – Parti du peuple indien), malgré un résultat insuffisant de 13 sièges obtenus à l’Assemblé législative locale…

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *