Le leader de la e-politique depuis

"Jupiter" a-t-il des pieds d’argile ?

« Jupiter » a-t-il des pieds d’argile ?

 Une telle interrogation il y a à peine 2 mois aurait sans doute passé pour déplacée.

Depuis, il y a eu les exfiltrations de 4 Ministres principaux, un doute sur un autre, puis dernièrement les arbitrages effectués pour « économiser » 4,5 milliards d’euros dont 850 millions sur le budget de la Défense.

Cela s’est soldé par la démission du Général Pierre de Villiers, Chef d’Etat Major des Armées, une première sous la Vém République.

En regard et dans les conditions de ce qui s’est passé, l’interrogation devient possible, sinon nécessaire.

Un budget insincère !

Le rapport de la Cour des comptes indiquant une « insincérité » avec pour résultat un « manque » de 9 milliards d’euros, proposait des économies dans le fonctionnement des Fonctions publiques et par autres Organismes, en particulier sur les masses salariales avec une liste de mesures précises.

A l’heure où l’Etat vend des « bijoux de famille » pour essayer de réduire le déficit et la dette, il est ahurissant, consternant de constater que l’Etat sacrifie des actifs importants pour la Nation pour simplement payer des surcoûts injustifiés et injustifiables des frais de fonctionnement.

Au moment même où il y a 6 millions de chômeurs, où des salariés du secteur concurrentiel (SMART, Chantiers navals, Peugeot, Renault, et d’autres … ) acceptent des « accords » dits de « compétitivité » pour essayer de maintenir leurs emplois, il faut rappeler une réalité moralement et politiquement inacceptable.

Comment en effet accepter que par exemple dans les Collectivités territoriales, ce soit 33-34 heures de travail, le fini-parti (Marseille), un absentéisme plus du double du privé, des jours de congés supplémentaires accordés au bon vouloir des Présidents, des Maires, … sans compter tous les privilèges discriminatoires liés au statut (retraites, SIF – supplément individuel familial comme si les enfants de fonctionnaires étaient supérieurs – au-dessus des autres ?, etc,…) .

Où sommes nous ? En France ? dans une République dont la devise est Liberté – Egalité – Fraternité ?  dans une Démocratie ?

Qu’un audit général des surcoûts des frais de fonctionnement des 3 Fonction publiques, des Organismes (Sécurité Sociale, URSSAF, Mutuelles, INSEE, etc …) soit effectué par la Cour des comptes.

Que la rémunération « vie entière » pour toutes ces catégories, totalement à l’abri du chômage et de la concurrence soit calculée et ramenée à la rémunération par heure réellement travaillée.

Des économies nécessaires

Alors chaque Français pourra constater que les économies nécessaires sont bien là, qu’il n’est plus nécessaire de vendre des « bijoux de famille », de couper 850 millions de crédits dans le Budget dans la Défense, que la France pourrait même lancer la construction nécessaire du 2ém porte-avions nucléaire, éradiquer l’extrême pauvreté (40% du revenu médian), etc …

Dans de nombreux autres grands pays, cela a été fait il y a de nombreuses années.

Au Canada, pour y parvenir, des Commissions « à la hache » avaient alors été instituées. Chiche ?

Quant à la démission du Général Pierre de Villiers, on peut se poser simplement la question : quelle est la vision du commandement pour le Président « jupitérien » ?

En définitive, le Président Emmanuel MACRON a-t-il des pieds d’argile ?

 Michel MERCIER

Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie UGD

Article paru sur le site de l’U.G.D