Le leader de la e-politique depuis

Loi de moralisation de la vie publique

Loi de moralisation de la vie publique

La Loi qui sera le 1er marqueur symbolique du  Président Emmanuel MACRON

C’était une exigence de François BAYROU conditionnelle à son alliance avec le Candidat Emmanuel MACRON. Le Candidat l’a accepté sans réserve et intégré dans son programme. C’était et cela reste une exigence justifiée et IMPERATIVE pour le bon fonctionnement de la Démocratie française.

Faut-il rappeler que les divers disfonctionnements de la Démocratie dont la dernière campagne présidentielle a démontré les réalités néfastes, sont une cause essentielle dans la situation actuelle de la France car ils en sont la racine la plus négative dont découlent la plupart des problèmes avant tout techniques.

Cette Loi de moralisation, 1er marqueur symbolique du quinquennat du Président Emmanuel MACRON doit donc être exemplaire et complète (sans demi-mesures) et doit porter, sur ce point, la Démocratie française au meilleur niveau européen et même mondial.

En plus des mesures fortes retenues déjà annoncées par le Président Emmanuel MACRON, cette Loi doit s’enrichir d’autres mesures complémentaires et des retours d’expériences notamment des grands pays démocratiques : Allemagne, Italie, Pays Nordiques, …

Parmi les mesures complémentaires fortes, pourraient figurer par exemple, applicables à tous les Elus sans exception :

  • interdiction totale des emplois « croisés » d’attaché(e)s parlementaires et autres,
  • transparence du patrimoine complétée par un contrôle supplémentaire extérieur hors Assemblées,
  • obligation renforcée d’assiduité avec pénalités dissuasives,
  • en cas de manquements graves, peines aggravées car préméditation, avec des interdictions de mandats pour 10 ans ou à vie.
  • création d’un parc automobile national des Elus avec 3 modèles proposés et /ou forfait véhicule avec réduction simultanée des frais des mandats,
  • obligation de fournir en fin de mandat un document de synthèse sur les 10 problèmes principaux de la France et/ou de la Collectivité territoriale,
  • limitation de participation à 3 Groupes d’amitié maximum,
  • suppression de la réserve parlementaire,
  • des améliorations simples dans le Code électoral pour faciliter des candidatures, pour permettre une respiration durable de la Démocratie

Le discours d’Emmanuel MACRON le jour de son investiture officielle comme Président de la République après être devenu Grand Maître de l’Ordre de la Légion d’Honneur a été un discours d’Homme d’Etat, indiquant qu’il avait pris « l’habit » de sa fonction dès la première journée.

La Loi de moralisation de la vie publique, exemplaire, complète, sans aucunes demi-mesures, doit donc constituer, par sa rigueur et sa force, le premier acte politique concret, c’est à dire le 1er marqueur symbolique affirmant cette stature.

Ainsi, les Français seraient en mesure de se réapproprier pleinement la vie politique à travers la rigueur désormais assurée de la pratique démocratique de la vie publique, indispensable au redressement puis au renouveau de la France.

Michel MERCIER

Président Fondateur Les Républicains (2001)